Navigateur pour l'histoire

Résultats de la recherche

Date > 1800 > 1890-1899 > 1894

Lieu historique national du Canada de Sir-Wilfrid-Laurier : La fin d'un règne

Type: Document

Pendant 15 ans, la tendance aux compromis permet à Wilfrid Laurier de demeurer à la tête du pays. Ce penchant lui vaut le surnom de « grand conciliateur » . Mais en 1911, ce talent n'est plus suffisant pour gagner les élections.

Site: Parcs Canada

Lieu historique national du Canada de Sir-Wilfrid-Laurier : De conflits en compromis

Type: Document

Tout au long de sa carrière, le compromis demeurera la principale stratégie politique de Laurier pour régler les situations conflictuelles. Fervent défenseur de l'unité canadienne, il aura notamment à résoudre plusieurs controverses majeures divisant les Canadiens.

Site: Parcs Canada

Lieu historique national du Canada de la Maison-Riel : Thèmes historiques

Type: Document

Louis Riel est né à Saint-Boniface en 1844 et a fait ses études à Montréal. À son retour dans la colonie de la rivière Rouge, il trouva un peuple divisé, inquiet de son avenir politique.

Site: Parcs Canada

Lieu historique national du Canada de Sir-Wilfrid-Laurier

Type: Document

Situé à Saint-Lin-Laurentides dans Lanaudière, à environ 50 km au nord-est de Montréal, le lieu historique national du Canada de Sir-Wilfrid-Laurier rappelle la vie et l'œuvre de l'ancien premier ministre du Canada.

Site: Parcs Canada

Lieu historique national du Canada de la Maison-Riel : Les Métis

Type: Document

Le terme Métis, tout comme 'mestizo', vient du mot latin 'mixticius', qui signifie « personne provenant d'origines raciales mixtes ». Toutefois, le terme n'est pas qu'une simple désignation raciale : il renvoie à une culture et à une nation qui a joué un rôle important dans l'histoire de l'Ouest canadien. Aujourd'hui, il prend place avec fierté dans la mosaïque des ethnies qui composent le pays.

Site: Parcs Canada

La Deuxième Guerre mondiale - Le capitaine de vaisseau Joseph Alfred Heenan

Type: DocumentImage

Joseph Alfred Heenan servit dans la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale et dans la Marine royale du Canada pendant la Seconde Guerre mondiale. Son plus grand défi s'avéra en 1942-1943 lorsque des sous-marins allemands s'aventurèrent dans les eaux canadiennes, dont le fleuve Saint-Laurent. On y trouve des photographies de son uniforme et ses médailles.

Site: Musée canadien de la guerre

Lieu historique national du Canada de la Maison-Riel

Type: Document

Ce lieu historique national du Canada est étroitement lié à l'histoire de Louis Riel, chef des Métis et un des fondateurs du Manitoba. Situé sur le lot 51 le long de la rivière Rouge, le lieu historique national de la Maison-Riel a longtemps été habité par la famille Riel; des descendants de la famille y sont restés jusqu'en 1969.

Site: Parcs Canada

Henri (Enrique) Miro - Compositeur, Chef d'orchestre, Critique (1879-1950) - Musicien de L'Époque de la Première Guerre Mondiale

Type: DocumentSonImage

Musicien d'origine espagnole, Henri Miro était activement lié à la scène musicale de Montréal au début du XXe siècle. Miro a connu un succès moyen à l'échelle locale et nationale comme compositeur et directeur de musique de concert et de comédies musicales et a été invité à des émissions de radio et à des enregistrements populaires.

Site: Bibliothèque et Archives Canada

Les camps d'instruction

Type: Document

Le réseau de camps d'instruction de la milice ne fonctionnr pas bien, puisqu'il perpétue le problème qui consiste à rémunérer les unités qui arrivent pour recevoir une instruction sans que leur effectif ne soit complet. À cause des hommes qui quittent pour occuper un meilleur emploi, le roulement est élevé, ce qui oblige les unités à instruire continuellement de nouveaux militaires pour remplacer ceux qui quittent.

Site: Défense Nationale

L'évolution de l'artillerie au Canada

Type: Document

Le rôle et l'importance de l'artillerie pour l'Armée canadienne ont évolué au fil des améliorations de la technologie de l'artillerie. En 1871, les artilleurs canadiens commencent à utiliser les canons de 9 livres à chargement par la bouche et, en 1918, adoptent les canons de campagne de 18 livres et les obusiers de 60 livres.

Site: Défense Nationale