Navigateur pour l'histoire

Résultats de la recherche

Date > 1700 > 1790-1799 > 1795

Organisation > Défense Nationale

Les uniformes

Type: Document

Cette section contient une collection d'objets conservés et d'illustrations réalisées par des artistes de l'époque. On y trouve des uniformes d'officiers et d'hommes du rang de diverses unités canadiennes et britanniques ayant servi dans ce qui est maintenant le Canada entre 1780 et 1870.

Site: Défense Nationale

De redoutables guerriers

Type: Document

Aux 18e et 19e siècles, les peuples de la côte Pacifique sont de farouches combattants. Leurs guerriers utilisent l'arc, la lance, le casse-tête et le poignard à lame d'os, et portent parfois une armure de bois. Ils préfèrent l'assaut en groupe, mais n'hésitent pas à recourir à la duplicité au cours de rencontres « amicales ».

Site: Défense Nationale

Les divertissements

Type: Document

Aux 18e et 19e siècles, l'alcool et les prostituées ne sont pas les seuls divertissements des soldats britanniques. Les jeux de cartes et de dés sont populaires, tout comme les chansons et la musique. L'armée encourage l'alphabétisation et organise des cours pour les illettrés qui sont la majorité.

Site: Défense Nationale

Des nations amérindiennes

Type: Document

Au 18e siècle, la côte Pacifique nord-ouest abrite plusieurs nations amérindiennes, dont les Tlingits, les Haïdas, les Tsimshians, les Nootkas et les Salishs. De culture axée sur la mer, ce sont d'excellents marins et pêcheurs qui puisent leurs ressources dans l'océan.

Site: Défense Nationale

Mutineries et les désertions

Type: Document

Malgré les châtiments cruels infligés aux soldats britanniques, les mutineries sont très rares aux 18e et 19e siècles. Par contre, la désertion est un problème constant qui s'aggrave lorsque la fuite aux États-Unis devient plus facile au 19e siècle.

Site: Défense Nationale

Un régiment régulier canadien

Type: Document

En 1794, en réaction à la tension accrue avec les Américains, un régiment provincial est levé au Canada pour servir en Amérique du Nord. Un bataillon royal de volontaires canadiens est formé de recrues et d'officiers issus de la communauté loyaliste, et l'autre, de Canadiens français.

Site: Défense Nationale

Actes du 4e Colloque International d'Histoire Militaire (Ottawa, 23.25 VIII 1978)

Type: Document

Introduction par W.A.B. Douglas, Directeur - Service historique, Président du Comité directeur. Comprend du texte en anglais, français, allemand, espagnol, italien, portugais, russe et qrec.

Site: Défense Nationale

Les divertissements

Type: Document

En dehors du mess de leur unité, les officiers britanniques basés au Canada au 18e et 19e siècles se divertissent de plusieurs façons. Ils montent des pièces de théâtre ou des concerts de musique amateurs, peignent des aquarelles, pêchent, chassent ou prennent part à des courses de chevaux.

Site: Défense Nationale

Les Autochtones et l'expérience militaire canadienne : une histoire

Type: Document

Le présent ouvrage sur l’histoire des peuples autochtones et de leur contribution au riche patrimoine militaire canadien est le dernier d’une série rédigée par la Direction – Histoire et patrimoine en vue de rappeler une expérience militaire exceptionnelle. Auteurs : P. Whitney Lackenbauer, Ph.D., R. Scott Sheffield, Ph.D., John Moses, Maxime Gohier

Site: Défense Nationale

Fort Chambly

Type: Image

La construction du troisième fort Chambly débute en 1709. On donne à cet édifice en pierre une apparence générale de château-fort au lieu de construire une forteresse affleurante à bastions comme en Europe. Il est conçu pour impressionner celui qui le regarde, et pour être pratiquement imprenable par les ennemis indiens et les maraudeurs américains. Dans le mur donnant sur la rivière Richelieu, des ouvertures sont pratiquées pour l'artillerie. Pendant la guerre de 1812, il sert de QG de troupes britanniques et canadiennes protégeant le sud de Montréal contre l'avancée des armées américaines. Plus tard au XIXe siècle, le fort tombe en ruines. Ses murs sont stabilisés en 1885 lorsque le gouvernement canadien en fait un parc historique. Reconnu en tant qu'exemple survivant d'architecture militaire unique en son genre, le fort Chambly, grâce à une restauration volumétrique réalisée par Parcs Canada, retrouve dans les années 1980 son apparence du milieu du XVIIIe siècle.

Site: Défense Nationale