Navigateur pour l'histoire

Résultats de la recherche

Date > 1700 > 1780-1789

Sujet > Stratégie et tactique

De redoutables guerriers

Type: Document

Aux 18e et 19e siècles, les peuples de la côte Pacifique sont de farouches combattants. Leurs guerriers utilisent l'arc, la lance, le casse-tête et le poignard à lame d'os, et portent parfois une armure de bois. Ils préfèrent l'assaut en groupe, mais n'hésitent pas à recourir à la duplicité au cours de rencontres « amicales ».

Site: Défense Nationale

L'énoncé de commémoration du fort-prince-de-Galles

Type: Document

Cette page explique l'importance du fort Prince-de-Galles en accord avec les recommandations ministérielles approuvées de la Commission des sites historiques et monuments du Canada. Le fort Prince-de-Galles fut important durant la lutte Franco-britannique pour les ressources de la baie d'Hudson.

Site: Parcs Canada

Lieu historique national du Canada de Coteau-du-Lac : Un ouvrage à vocation multiple

Type: Document

Le site de Coteau-du-Lac constitue un poste de transit important dans la logistique militaire britannique. La mise en place par l'armée d'une importante infrastructure entre 1781 et 1814 témoigne bien de l'importance d'améliorer et de protéger les transports et les communications sur la route du Saint-Laurent, entre Montréal et Kingston.

Site: Parcs Canada

Lapérouse dans la baie d'Hudson

Type: Document

En 1782, dans le cadre d'une stratégie de raids contre les colonies britanniques, les Français montent une expédition de trois navires de guerre commandée par le comte de La Pérouse (futur grand explorateur du Pacifique) dans la baie d'Hudson.

Site: Défense Nationale

Fort Chambly

Type: Image

La construction du troisième fort Chambly débute en 1709. On donne à cet édifice en pierre une apparence générale de château-fort au lieu de construire une forteresse affleurante à bastions comme en Europe. Il est conçu pour impressionner celui qui le regarde, et pour être pratiquement imprenable par les ennemis indiens et les maraudeurs américains. Dans le mur donnant sur la rivière Richelieu, des ouvertures sont pratiquées pour l'artillerie. Pendant la guerre de 1812, il sert de QG de troupes britanniques et canadiennes protégeant le sud de Montréal contre l'avancée des armées américaines. Plus tard au XIXe siècle, le fort tombe en ruines. Ses murs sont stabilisés en 1885 lorsque le gouvernement canadien en fait un parc historique. Reconnu en tant qu'exemple survivant d'architecture militaire unique en son genre, le fort Chambly, grâce à une restauration volumétrique réalisée par Parcs Canada, retrouve dans les années 1980 son apparence du milieu du XVIIIe siècle.

Site: Défense Nationale

Lieu historique national - Fort Prince-de-Galles

Type: DocumentAnimation

Ces ruines renferment une fortification massive qui commémore le rôle du fort Prince de Galles érigé durant la rivalité franco-britannique pour le contrôle du territoire et des ressources autour de la baie d'Hudson.

Site: Parcs Canada

Lieu historique national du Canada de Coteau-du-Lac : Le premier canal à Écluses en Amérique du Nord

Type: Document

La construction du canal de Coteau-du-Lac, dirigée par William Twiss, débute à l'été 1779.

Site: Parcs Canada

Lieu historique national du Canada de Signal Hill

Type: Document

Le lieu historique commémore des moments marquants de l'histoire des communications et du passé militaire de Signal Hill et offre une vue spectaculaire sur la ville et l'océan.

Site: Parcs Canada

Conflits, Guerres, et Paix - Guerres coloniales en Amerique du Nord

Type: DocumentFilm et vidéo

Répertoire de films de l'ONF portant sur des guerres coloniales en Amerique du Nord.

Site: l'Office national du film du Canada

L'art de la guerre dans le Nord-Ouest américain

Type: Document

Sur la côte Pacifique nord-ouest, le canoë, qui peut atteindre 20 m de long, occupe une place importante. Des flottilles de canoës attaquent les villages ennemis afin d'y faire des prisonniers qui deviendront des esclaves. On trouve des forts côtiers de rondins de cèdre qui servent à régir et à taxer le commerce maritime.

Site: Défense Nationale