Navigateur pour l'histoire

Résultats de la recherche

Date > 1700 > 1710-1719

Sujet > Stratégie et tactique

De redoutables guerriers

Type: Document

Aux 18e et 19e siècles, les peuples de la côte Pacifique sont de farouches combattants. Leurs guerriers utilisent l'arc, la lance, le casse-tête et le poignard à lame d'os, et portent parfois une armure de bois. Ils préfèrent l'assaut en groupe, mais n'hésitent pas à recourir à la duplicité au cours de rencontres « amicales ».

Site: Défense Nationale

Les miliciens au combat

Type: Document

Les miliciens canadiens aiment les embuscades durant les raids. Ils tirent une salve sur leurs opposants et se ruent sur eux, hachette à la main. Ils n'utilisent pas les manoeuvres des batailles à l'européenne et ils étaient les meilleurs derrière les fortifications.

Site: Défense Nationale

L'énoncé de commémoration du fort-prince-de-Galles

Type: Document

Cette page explique l'importance du fort Prince-de-Galles en accord avec les recommandations ministérielles approuvées de la Commission des sites historiques et monuments du Canada. Le fort Prince-de-Galles fut important durant la lutte Franco-britannique pour les ressources de la baie d'Hudson.

Site: Parcs Canada

L'état-major des places de guerre

Type: Document

Les centres administratifs de la Nouvelle-France: Québec, Montréal, Trois-Rivières, Louisbourg et Nouvelle-Orléans. Il ont chacun un gouverneur avec leurs employés. Ces employés étaient responsables de l'administration militaire de la ville.

Site: Défense Nationale

Intérêts stratégiques conflictuels

Type: Document

La stratégie française en Acadie et à Terre-Neuve était de contrôler l'accès au fleuve Saint-Laurent. La Pendant le 17e et 18e siècle, la compétition avec l'Angleterre et ses colonies américaines mena à la fortification de cette région.

Site: Défense Nationale

Fort Chambly

Type: Image

La construction du troisième fort Chambly débute en 1709. On donne à cet édifice en pierre une apparence générale de château-fort au lieu de construire une forteresse affleurante à bastions comme en Europe. Il est conçu pour impressionner celui qui le regarde, et pour être pratiquement imprenable par les ennemis indiens et les maraudeurs américains. Dans le mur donnant sur la rivière Richelieu, des ouvertures sont pratiquées pour l'artillerie. Pendant la guerre de 1812, il sert de QG de troupes britanniques et canadiennes protégeant le sud de Montréal contre l'avancée des armées américaines. Plus tard au XIXe siècle, le fort tombe en ruines. Ses murs sont stabilisés en 1885 lorsque le gouvernement canadien en fait un parc historique. Reconnu en tant qu'exemple survivant d'architecture militaire unique en son genre, le fort Chambly, grâce à une restauration volumétrique réalisée par Parcs Canada, retrouve dans les années 1980 son apparence du milieu du XVIIIe siècle.

Site: Défense Nationale

Récompense et condamnation

Type: Document

Hertel de La Fresnière et Le Moyne furent reconnus pour leurs contributions.Cependant les tactiques de guerre canadiennes suscitèrent une réprobation de la part des officiers français de l'armée métropolitaine. On commenca à voir des changements à cette situation avec la guerre européenne au milieu du 18e siècle.

Site: Défense Nationale

Le poste "d'ingénieur du roi"

Type: Document

A partir de 1685, le poste "d'ingénieur du roi" faisait partie des effectifs de la Nouvelle-France. Cet officier était responsable de la construction et de la surveillance des fortifications de la colonie. Il agissait comme architecte à l'occasion pour les établissement religieux.

Site: Défense Nationale

Période de luttes

Type: Document

En 1716, suite à une embuscade tendue par les Renards, une expédition militaire française fut organisée. Pour mieux contrôler la région, le territoire illinois fut placé sous la juridiction de la Louisianne et plusieurs nouvelles garnisons s'établirent en bordure du Mississippi.

Site: Défense Nationale

Lieu historique national - Fort Prince-de-Galles

Type: DocumentAnimation

Ces ruines renferment une fortification massive qui commémore le rôle du fort Prince de Galles érigé durant la rivalité franco-britannique pour le contrôle du territoire et des ressources autour de la baie d'Hudson.

Site: Parcs Canada