La Royal Navy, maîtresse des mers

Activités dans les Territoires du Nord-Ouest

Rivalité sanglante pour le commerce des fourrures

C'est en effet par l'océan Arctique que transite alors une partie du commerce des fourrures. Depuis la fin du XVIIIe siècle, les deux rivales, la Compagnie du Nord-Ouest et la Compagnie de la baie d'Hudson, contrôlaient ce commerce. À partir de 1816, on déplore même des incidents sanglants, notamment le terrible massacre, par des hommes de la Compagnie du Nord-Ouest, d'un groupe de colons écossais établis par Lord Thomas Selkirk à Seven Oaks, sur le site de l'actuelle ville de Winnipeg. Lord Selkirk recrute environ 80 soldats suisses licenciés au Canada par les régiments de Meuron et de Watteville, s'empare du fort William et rétablit sa colonie le long de la rivière Rouge. Finalement, en 1821, la Compagnie de la baie d'Hudson absorbe sa rivale et se retrouve maîtresse d'un immense réseau de postes de traite s'étendant des Grands Lacs au Pacifique. La plupart des fourrures et des marchandises de traite passent désormais par la baie d'Hudson, donc par l'Arctique, à l'aller comme au retour d'Angleterre.