La démobilisation

L'insurrection de 1837 au Bas-Canada

Sanctions contre les loyalistes volontaires

Officier, Queen's Light Dragoon, 1838-1849

Légende: Officier, Queen's Light Dragoon, 1838-1849

La population montréalaise est alors composée à part égale de francophones et d'anglophones. Peter McGill, fondateur de l'université du même nom, président de la Banque de Montréal et de la première compagnie de chemins de fer au pays, propose à Lord Gosford de lever des compagnies de volontaires dans les divers quartiers de la ville. Cette mesure libérerait l'armée, qui pourrait ainsi aller rétablir l'ordre dans les campagnes. Lord Gosford accepte et, en un temps record, des unités de volontaires sont formées. Enfin ! tous les partisans « loyaux sujets », qui n'attendaient que ce moment, peuvent s'armer et s'organiser pour venir à bout de leurs opposants patriotes, accusés de trahison ! Évidemment, la grande majorité de ces volontaires étaient des Canadiens anglais, même si quelques Canadiens de souche française en faisaient partie.