Les premiers soldats de la Nouvelle-France

Peu de soldats pour faire la guerre aux iroquois

La pression de la part des Iroquois prend de l'ampleur

Soldats français des années 1640, armés de mousquets à platine à mèche

Légende: Soldats français des années 1640, armés de mousquets à platine à mèche

Maintenant bien pourvus en mousquets et d'autant plus agressifs, les Iroquois s'en prennent, en 1642, au fort Richelieu qui vient d'être mis en travers de leur route. Leur habileté à se servir de leurs nouvelles armes surprendra les Français. De plus, malgré l'exposition du lieu, on manque tellement de soldats qu'il faut réduire la garnison de ce fort, stratégiquement vital, à une dizaine d'hommes. La guérilla est constante. Tout soldat qui s'aventure en dehors des fortifications, serait-ce pour chasser, court vers une mort quasi certaine. Finalement abandonné vers la fin de l'année 1646, le fort Richelieu est brûlé par les Iroquois en février 1647.