La côte du Pacifique convoitée

Projets russes, britanniques et espagnols

Plans d'implantation d'une colonie britannique dans la baie Nootka

Visionner le multimédia - Evolution des frontières

Légende: Visionner le multimédia - Evolution des frontières

Les Russes ne sont pas les seuls à nourrir des ambitions impérialistes dans le Pacifique. Les Britanniques passent à l'action en Australie avec la fondation de Port Jackson, en janvier 1788. Ils projettent aussi de fonder un établissement sur la côte nord-ouest de l'Amérique du Nord, non seulement pour servir de port d'attache aux navires marchands anglais, mais surtout dans un but géostratégique d'envergure : assurer l'hégémonie britannique de l'Atlantique au Pacifique sur l'ensemble de la partie septentrionale de l'Amérique du Nord !

En 1789, le gouvernement britannique prépare une imposante expédition afin d'établir une colonie à Nootka. Le navire d'exploration HMS Discovery se rendra dans le Pacifique, escorté par le HMS Gorgon, grosse frégate de 44 canons. À Hawaï, ils rencontreront le HMS Sirius, frégate de 28 canons. À partir de là, les trois bâtiments navigueront de conserve jusqu'à l'île de Vancouver afin d'y établir une petite base navale, au printemps de 1791. Parallèlement, le gouverneur général du Canada organise une expédition qui partira de Montréal pour se rendre à la côte du Pacifique par voie de terre - ce qui n'avait encore jamais été accompli -, afin d'opérer une liaison transcontinentale avec l'expédition partie d'Angleterre. Toutefois, cet ambitieux projet britannique tournera vite court.