Retour

Fusil britannique à platine à percussion du modèle 1842, 1842-1853

Légende: Fusil britannique à platine à percussion du modèle 1842, 1842-1853

La « platine à percussion » est une technologie adoptée au début du 19e siècle dans le but de remplacer la « platine à silex ». La platine est le mécanisme de mise à feu de la charge explosive dans le canon. Dans le cas de la platine à silex, le mécanisme consiste à produire des étincelles grâce au frottement d’un morceau de silex le long d’une pièce de métal. Ces platines étaient solides et faciles à fabriquer, quoique plus ou moins fiables et très sensibles à l’humidité. Dans le cas de la platine à percussion, une capsule de cuivre contenant du fulminate de mercure explose lorsqu’elle est frappée par le chien de la platine. Ainsi, il est plus probable qu’une étincelle se produira. Par contre, le nouveau mécanisme était assez coûteux. La platine à percussion a finalement été adoptée par l’armée britannique en 1839, à la suite d’essais expérimentaux. Au départ, la platine à silex était simplement remplacée par une platine à percussion dans les armes. En 1842, le modèle de fusil à âme lisse à chargement par la bouche, que l’on peut voir sur cette photographie, a été introduit. Il est demeuré la principale arme d’infanterie britannique jusqu’en 1953, puis a été remplacé par le fusil à âme rayée.